Skip to main content

Découvrir

quels sont les problèmes

Mises à l'enquête     Oppositions

Emplacements

Comprendre

quels sont les risques

Santé

Agir

pour éviter cette installation

Pétition     Information

Bienvenue à Bex, cité de la 5G !

En une année, du 31 octobre 2019 au 28 octobre 2020, SEPT mises à l'enquête pour l'installation de nouvelles installations de téléphonie mobile ont été déposées par les sociétés Sunrise, Swisscom et Salt. Toutes impactent directement le territoire de la Commune de Bex. En 2018, seule une mise à l'enquête avait été déposée par Salt (Hôtel le Cèdre).

Deux installations ont en outre été adaptées sans mise à l'enquête (« cas bagatelle ») durant ce laps de temps: celle de Sunrise sur le toit du Garage du Rhône (Avenue de la Gare 15) et celle de Swisscom sur le toit de la COOP au centre de Bex.

La carte ci contre permet de visualiser directement la direction des faisceaux des différentes antennes projetées. Le rayon est proportionnel à la puissance de l'installation. A noter que la station de téléphonie mobile que Swisscom souhaite installer à Gryon, n'est pas représentée sur la carte, bien qu'elle impacte également le territoire de la commune de Bex.

Pour les installations situées sur la colline de Chiètres (anciennement sur le toit de La Pelouse, mais déplacée sur un pylône de la ligne à haute tension toute proche), à la station d'épuration de Bex et au Bévieux, seules les position sont marquées, faute de données sur les puissances des antennes et les azimuts.

C'est reparti à l'Hôtel le Cèdre !

La mise à l'enquête d'une nouvelle station de base de téléphonie mobile pour le compte de Salt Mobile SA sur la toiture de la PPE Le Cèdre, copropriété de Guarnaccia Lorenzo et Warcom SA, a été publiée le 27 octobre 2020 sur le site de la CAMAC.

Il s'agit d'une « Modification d'un site autorisé mais pas construit », c'est à dire d'une seconde mouture de l'installation de Salt Mobile SA sur le toit de l'Hôtel du Cèdre, en plein centre de Bex, près des écoles...

Consultez les pages consacrées au dossier de la première mise à l'enquête et de l'opposition.

L'enquête publique ouverte du 28 octobre au 26 novembre 2020 et le dossier de mise à l'enquête est disponible auprès du Service technique de la Commune de Bex.

Consultez le dossier de mise à l'enquête

Faites opposition

Encore de nouvelles antennes à Bex

Swisscom (Suisse) SA met 9 nouvelles antennes de téléphonie mobile à l'enquête en gare de Bex.

Les détails sont disponibles sur la page consacrée à la mise à l'enquête et la page consacrée à l'opposition.

Dernier délai pour faire opposition: jeudi 15 octobre 2020 à 12h.

Swisscom courtise les élus communaux...

Le 28 novembre 2019, l'Office fédéral de l'environnement a publié le rapport final du groupe de travail « Téléphonie mobile et rayonnement ». Le jour même, Swisscom adressait un courrier aux élus des communes - au Conseil communal dans le cas de Bex - relevant notamment « qu'aucune indication ne révèle l'existence de risques pour la santé causés par le rayonnement mobile auquel nous sommes exposés au quotidien », alors même qu'en 2004 déjà, la société Swisscom SA reconnaissait, dans son brevet "REDUCTION OF ELECTROSMOG IN WIRELESS LOCAL NETWORKS", que l'influence de l'électrosmog sur le corps humain est un problème connu et que lorsque des cellules du sang humain sont irradiées par des champs électromagnétiques, des dommages ont été clairement démontrés  et il y a eu des indications sur un risque accru de cancer...

Le courrier était signé par Stefan Nünlist, responsable Communication d'entreprise chez Swisscom et ancien collaborateur personnel des Conseillers fédéraux Jean-Pascal Delamuraz et Pascal Couchepin...

L'envoi était accompagné d'une information intitulée Nouvelles de Swisscom pour les autorités et la politique et d'un communiqué de l'Association Suisse des Télécommuncations faisant l'apologie de la 5G... On ne s'étonnera pas de la rapidité de réaction des opérateurs, bien au fait des conclusions du rapport du groupe de travail « Téléphonie mobile et rayonnement ». A lire dans ce document...

Lettre adressée aux Conseil communal de Bex, 29 novembre 2019 :

Chère lectrice, cher lecteur,

Le 28 novembre, l'Office fédéral de l'environnement a publié le rapport final du groupe de travail «Téléphonie mobile et rayonnement». Engagé par la cheffe du DETEC, il avait pour mission de présenter la suite de la procédure s'agissant de l'avenir-proche et lointain -de la communication mobile en tenant compte des intérêts d'utilisation et de protection. En tant que premier opérateur de téléphonie mobile de Suisse, Swisscom s'est activement impliquée au sein de ce groupe de travail, en collaboration avec des organisations non gouvernementales et des représentants des milieux de la recherche et de la science.

Désormais disponible, ce rapport résume les connaissances actuelles d'experts. Il ne fournit aucun nouvel enseignement proprement dit mais confirme l'état actuel des recherches, notamment qu'aucune indication ne révèle l'existence de risques pour la santé causés par le rayonnement mobile auquel nous sommes exposés au quotidien. S'il a unanimement reconnu la nécessité de mesures immédiates en matière de surveillance, d'information de la population et de recherche, le groupe de travail n'est par contre pas parvenu à trouver le consensus qui, en matière de communication mobile, permettrait d'ajuster la réglementation de manière à satisfaire les différentes exigences, Toutefois, le rapport ne fournit pas non plus d'argument justifiant le sursis du déploiement de la SG.

Le sujet de la communication mobile n'alimente pas que le débat public; il figure en priorité sur tous les agendas des communes. Aussi consacrons-nous la présente lettre aux communes aux différents aspects de l'extension de ce réseau dans les communes.

Nous restons bien entendu à votre entière disposition pour tout renseignement complémentaire. Meilleures salutations,
Swisscom SA

Stefan Nünlist, responsable Communication d'entreprise

Après la montagne, la plaine...

Le coronavirus ne freine pas les opérateurs de téléphonie mobile. Au contraire, business as usual... Après la mise à l'enquête par Sunrise d'une nouvelle installation de téléphonie mobile de 21'900 W aux Grandes Iles d'Amont dans le bas de la commune d'Ollon, c'est au tour de Swisscom (Suisse) SA et de Salt SA de déposer une demande de permis de construire pour la « transformation d’une station de base de communication mobile existante sur un pylône haute tension, pour le compte de Swisscom (Suisse) SA avec de nouvelles antennes pour les technologies 3G, 4G et 5G. / BEXN et nouvelle installation pour Salt SA / VD 1868 A. » Le pylône en question se trouve également au lieu-dit les Grandes Iles d'Amont, à moins de 800 mètres de la future station de Sunrise, mais sur le territoire de la commune de Bex. La puissance totale des 18 (dix-huit) antennes projetées sera de 46'500 W. Au total, c'est une puissance de 68'400 W qui sera installée dans un rayon de moins de 800 mètres. A noter que la demande de permis de construire émane de la Municipalité de Bex et que cette même Municpalité est chargée d'étudier le dossier...

En savoir plus...

5G: Vaud prend ses responsabilités et maintient le moratoire !

Le Conseil d'Etat vaudois maintient le gel des autorisations cantonales pour les nouvelles installations de téléphonie mobile exploitant la 5G. N'en déplaise à certains syndics... Plus de détails dans les communiqués du Conseil d'Etat et des Verts vaudois.

Après Frenières, les Plans...

15 jours après sa mise à l'enquête à Frenières, Swisscom (Suisse) SA s'attaque aux Plans-sur-Bex. Durant les fêtes de fin d'année...

En savoir plus...

40 personnes se déplacent !

La séance d'information organisée aux Plans-sur-Bex a connu un excellent succès : 40 personnes se sont rendues au Restaurant de l'Argentine pour suivre la présentation proposée par Pierre-Yves Pièce, président de l'Association STOP-ANTENNES, et Vincent Ruchet, membre du comité de l'Association ALERTE, venu témoigner des nombreux problèmes liés à l'électrohypersensibilité(EHS).

5G à Frenières-sur-Bex aussi ?

Une mise à l'enquête publiée le 27 novembre 2019 laisse penser que la 5G sera également disponible dans le Vallon des Plans...

En savoir plus...

Une séance d'information aura lieu le mardi 10 décembre prochain à 19h30 au Restaurant de l'Argentine aux Plans-sur-Bex.

Téléchargez le papillon !

La 5G arrive au centre du village de Bex ! 137 citoyens s'y opposent !

La mise à l'enquête de la modification de l'installation de communication mobile de Swisscom (Suisse) SA sur la toiture du bâtiment de la COOP, en plein centre du village, est prévue pour installer la 5G ! En effet, la surélévation des 2 mâts existants de 2.5 m et l'adjonction de 3 antennes (soit 9 au total) dans la gamme de fréquence de 3600 MHz ne laisse pas planer de doute à ce sujet (*)... Cliquez sur l'image de droite pour accéder au dossier ! L'opposition collective signée par 137 personnes a été déposée. Lire la suite...

(*) "The 3400–3600 MHz band is one of the most important candidate frequency bands for the rollout of 5G system" (référence)

 

Sunrise avait anticipé le moratoire sur la 5G...

Exploitée depuis le 29 novembre 2018 après modification, la station de téléphonie mobile Sunrise située sur le toit du Garage du Rhône, à l'Avenue de la Gare 15 à Bex, est équipée d'antennes compatibles avec la 5G (700MHz) comme le relève une lecture attentive de la Fiche de données spécifique au site concernant les stations de base pour téléphonie mobile et raccordements sans fil (WLL), Révision 1.1 du 7 août 2018. Lire la suite ...

Quel avenir pour le Cèdre ?

Un Bellerin nous livre sa vision de la nouvelle installation de téléphonie de Salt Mobile SA. Pour ne pas en arriver là, signez la pétition en ligne !

 

Plus de 2'000 signatures ont été récoltées !

Bravo et merci à toutes et à tous pour votre engagement. 500 signatures manuscrites et plus de 1'500 signature en ligne : c'est un résultat extraordinaire, qui devrait faire réfléchir nos élus. La pétition en ligne est disponible quelques jours encore ! N'hésitez pas à signer, d'autant que le personnel de Salt Mobile SA s'active sur le toit de l'Hôtel du Cèdre avec échelles, cordes et jumelles...

Les opposants à la technologie 5G lancent leur initiative

L'introduction de la technologie de communication mobile 5G en Suisse suscite de nombreuses craintes. Ses opposants ont lancé une initiative populaire limitant l'extension du réseau. Ils ont jusqu'au 15 avril pour récolter les 100'000 signatures nécessaires.

Lire la suite...

 

Du changement chez Warcom SA

La Feuille officielle suisse du commerce (FOSC) du 29 mars 2019 nous apprend que la directrice de l'Hôtel du Cèdre a été nommée directrice de la société Warcom SA, propriétaire majoritaire de... l'Hôtel du Cèdre. Sera-t-elle à même d'influencer l'administrateur-président Raymond Jeanrenaud ? Nous l'espérons vivement.

Le Point Chablais... fait le point sur les antennes du Cèdre !

Le Point Chablais d'avril 2019 consacre un article de deux pages au projet d'installation d'une station de téléphonie mobile sur le toit de l'Hôtel du Cèdre pour le compte de Salt Mobile SA. On appréciera tout particulièrement la déclaration de Raymond Jeanrenaud, l'administrateur-président de Warcom SA - société propriétaire majoritaire du complexe immobilier bellerin :

« N'étant pas un scientifique, je ne saurais me prononcer sur les effets de ces antennes sur la santé, mais également la faune et la flore. Je n'habite pas Bex, mais une ville plus importante,  Genève.  Les  problèmes de santé,  de nuisances, sont une préoccupation certainement majeure de la population, plus  concernée par ces  problématiques, qu'une charmante et petite cité vaudoise. »

A noter que Genève vient d'adopter une motion pour un moratoire sur la 5G (Le Temps - 11 avril 2019) ...

Lire la suite...

Pétition pour que les antennes 5G soient désinstallées

Une nouvelle pétition adressée au Président de la Confédération Ueli Maurer afin de faire désactiver les antennes de téléphonie mobile 5G a été lancée.

Ne manquez pas de la signer sous :

Les Verts publient un guide fort utile !

Les Verts vaudois mettent un Petit guide vert de l'opposition aux antennes de téléphonie mobile à disposition des communes et des citoyens. A découvrir absolument !

Pétition contre la 5G et ses dangers

Signez également lapétition contre la 5G !

Ce qu'il faut savoir au sujet de la 5G

Un collectif de citoyens de Suisse romande a ouvert un nouveau site internet entièrement consacré à la 5G.

A découvrir sous www.stop5g.ch !

Actualité

Un mois après le dépôt de la pétition manuscrite, la Municipalité de Bex répond, mais ne propose rien. Elle se contente de répèter que le projet de Salt Mobile SA - qui exploite déjà 4 stations de téléphonie mobile sur le territoire de la Commune de Bex - correspond aux nomes, sans se soucier de la santé des citoyens.

Les articles de presse ont été regroupés dans la rubrique Presse. Ne manquez pas de les consulter !

Différentes informations sur la mise à l'enquête et les oppositions sont disponibles.

L'Association STOP-ANTENNES s'est consituée le samedi 23 mars 2019 à Bex. Consultez nos buts et rejoignez-nous !

La Feuille officielle suisse du commerce (FOSC) du 7 mars 2019 nous apprend que Yan Burrin n'est plus administrateur de WARCOM SA. Raymond Jeanrenaud, administrateur-président, et Cherner Natalia, de Russie, à Moscou, administrateur-secrétaire, sont désormais les deux seuls administrateurs de WARCOM SA. Faut-il y voir un lien avec l'envoi de la pétition manuscrite à WARCOM SA à la fin du mois de février ?

Ils l'ont dit !

L'Association "STOP_Antennes" qui vient de voir le jour à Bex, séduit Philippe Morax qui se demande si la future 5G et autres réseaux ne sont pas des bombes à retardement dont nous ne serions pas conscients. ”

Philippe Morax, animateur humaniste de la matinale de lfm -Le Régional du 7 mars 2019

Quant à la proximité des écoles, je fais confiance aux spécialistes. J’ose espérer que les normes suisses, bien plus strictes que celles du reste de l’Europe, permettent à tout le monde d’être en sécurité. ”

Pierre Rochat, syndic de Bex - Le Régional du 23 janvier 2019

Nous avons suivi le processus  normal  et  reçu  les  autorisations  nécessaires.  Sur  un  plan  commercial,  je  défends  les  intérêts  de  la  société. ”

Raymond Jeanrenaud, administrateur président de Warcom SA - Le Régional  du 23 janvier 2019